Hansi Sommer Fehr, Geschäftsführer viva natura

Hansi Sommer Fehr, Geschäftsführer viva natura

« Lorsque nous nous sentons bien, nos clients se sentent également bien. »

Le magasin bio viva natura est situé dans une jolie petite ruelle à deux pas de la gare de Schaffhouse. Hansi Sommer Fehr, gérant de viva natura, raconte dans cette courte interview personnelle à quoi il accorde de la valeur, ce qu’il apprécie chez Bio Partner et pourquoi il aime se rendre tous les matins à son travail.

01.03.2022 Daniela Dudli

Situé au centre-ville de Schaffhouse, le magasin bio viva natura existe depuis 40 ans. Il a été fondé en août 1980. C’est avec fierté que Hansi Sommer Fehr évoque la célébration du jubilé il y a deux ans avec de nombreux invités. Aujourd’hui, viva natura compte exactement dix collaborateurs et pétille de convivialité dans ses échanges avec les clientes et clients du magasin.

Un assortiment sélectionné par conviction
« Notre première compétence est le conseil et la vente personnelle de fruits et légumes au comptoir. Nous avons sciemment opté contre le self-service pour encourager l’échange direct et la communication avec la clientèle. Chez viva natura nous vendons aussi le fromage à la coupe et non emballé afin de nous démarquer de la grande distribution. », explique Hansi.

En revanche, viva natura a retiré depuis longtemps les compléments alimentaires de l’assortiment. Il est impossible de rivaliser avec l’assortiment complet des grands distributeurs, et ce n’est pas un objectif non plus. « Ce n’est pas agréable de vendre ces produits, le plus important dans la vie étant le plaisir.»

La classe passe avant la masse
Jusqu’à il y a quelques années, viva natura proposait de très nombreux produits de diverses marques. Cet immense choix perturbait souvent les clients et conférait au magasin une ambiance nerveuse. Aujourd’hui, viva natura se concentre sur plusieurs marques précises dont il propose souvent toute la gamme de produits.

Hansi était autrefois convaincu que les clients faisaient leurs grosses courses chez un grand distributeur proposant une assortiment plus vaste. Aujourd'hui il ne l’est plus. « Nous observons avec plaisir un changement de mentalité. Toujours plus de jeunes familles viennent régulièrement faire leurs courses hebdomadaires chez nous. Le samedi matin, le magasin « déborde ». »

« Fais-le avec style ou ne le fais pas ! »
Lors de la dernière grosse rénovation, il y a 13 ans, nous avons volontairement opté pour un design discret et sobre dans des tons naturels. La diversité des 4000 produits sur 100 m2 doit être mise en avant et agir sur le client avec un concept d’éclairage approprié. L’assortiment soigneusement sélectionné pour la clientèle est présenté de manière accueillante et visuellement attrayante.

Hansi n’est pas fan du tutoiement à l’accueil en magasin ou dans les conversations avec les clients, comme cela est souvent usuel dans la branche bio. Cela passe pour une clientèle jeune mais interpeller une cliente fidèle de 74 ans par son prénom, cela n’a aucun style. « Et sans style, mieux vaut abandonner, non ? »

Une équipe sur qui compter
La pandémie de corona a aussi eu du bon pour Hansi. La période a été très intense et rude pour toute l’équipe. « Nous rions beaucoup dans le magasin et nous avons pu préserver cela pendant cette période. » Depuis des années, les membres de cette équipe bien rodée peuvent compter les uns sur les autres. « Sans cette certitude et cette cohésion, j’ignore où nous en serions aujourd’hui. J’ai du plaisir à aller au travail dans cette ambiance. »

Pendant la pandémie ils ont réduit les heures d’ouverture et s’y sont tellement habitués qu’ils aimeraient les conserver. Les collaborateurs apprécient de déjeuner plus rapidement et de finir leur journée plus tôt. Ils ont en outre décidé d'une semaine de cinq jours et de la fermeture le lundi. Et à la grande surprise de Hansi, le chiffre d’affaires a augmenté depuis cette décision d’écourter la semaine.

viva natura et Bio Partner
Concernant Bio Partner, Hansi Sommer Fehr apprécie tout particulièrement les données Bio Puls et la plateforme qu’elles permettent de proposer pour les requêtes des magasins bio indépendants. Il se sent pris au sérieux lorsqu’il formule une requête. S’il s’agit d’une critique, elle est écoutée et il constate qu’ensuite quelque chose se passe et que beaucoup de choses se mettent en place. De manière générale, il souhaite un délai plus long pour les thèmes du mois.

Unternehmen Biofachhandel Produzenten News