Adi Koch

Adi Koch

L’âme du magasin

Une interview avec Adi Koch, co-fondateur et co-directeur de Makroplan. Il était responsable de la planification de l'aménagement du magasin pour le nouveau biopartnerLaden à Seon. On reconnaît un homme passionné : pour Adi, la Renaissance est une affaire de cœur.

03.05.2020 Susan van Osch

Adi, quelle est la raison pour laquelle tu t'es impliqué dans Renaissanc ?

Renaissance est une respiration. Pour moi, c'est comme un retour aux sources. Après que mes projets se soient concentrés de plus en plus sur la standardisation et l'optimisation du temps au fil des décennies, Renaissance s'intéresse à nouveau à l'âme du magasin ; à l'approfondissement du lieu, à la découverte de ce qui fait la particularité de ce lieu et à sa visibilité.


Qu’est-ce qui rend unique le biopartnerLaden?

Le magasin se trouve dans un endroit inhabituel. Dans la campagne mais dans une zone industrielle ; ancré localement mais connecté internationalement par le biais de Bio Partner. Nous avons donc utilisé des éléments ruraux ainsi que des éléments industriels ; des matériaux locaux mais aussi ceux provenant de l'autre côté de la frontière ont été réutilisés. Le revêtement des câbles des lampes, par exemple, est fait de cordes de Mammut - Mammut est directement le voisin. Nous avons trouvé le revêtement en tôle ondulée dans un champ voisin et l'avons acheté à l'agriculteur. Dans le Café, le mobilier et une grande partie de la vaisselle proviennent de Brocki. Le lambris du comptoir est en vieux bois, les boîtes décoratives sur le mur proviennent d'une entreprise industrielle située juste au-delà de la frontière italienne. Le parquet est presque méconnaissable, mais c'est le même qu'avant, poncé et rafraîchi.


Si tout est si spécialement adapté au lieu, quel est l'autre effet de synergie de Renaissance?

À l'arrière-plan - plutôt dans le domaine invisible - il y a des normes et nous pouvons nous appuyer sur de nombreuses expériences : dans les processus du magasin, dans l'infrastructure à l'arrière-plan et surtout dans l'ensemble de la planification : à quoi prêtons-nous attention, ce qu'il faut faire à quel moment, à qui pouvons-nous faire appel. Et en ce qui concerne les étagères, nous n'avons pas réinventé le monde - les parois sont spécialement faites de bois, mais les étagères elles-mêmes sont standard.


Qu'est-ce qui sera important dans un avenir proche?

Il est très important que le personnel soit heureux et fier de son nouveau magasin. Maintenant, ils doivent s'habituer à beaucoup de choses. Il est nouveau que les aliments soient fraîchement préparés dans le magasin, de nombreux processus sont nouveaux et doivent être améliorés. La décoration n'est pas conçue pour être très efficace, mais elle a besoin d'attention - il faut la dépoussiérer et l'entretenir. Cela nécessite de l'amour et de la fierté dans le magasin.


Que pensez-vous de l’assortiment?

Il y a d'excellents produits. Juste beaucoup, beaucoup (rires). Nous avons, grâce au Café, une surface de vente plus petite qu'auparavant, mais 700 articles supplémentaires (soit un total de 3'200 articles sur 120 m2). Les magasins de superficie comparable que je connais ont jusqu'à trois fois moins d'articles. Mais le biopartnerLaden a un objectif différent. Il est important que la diversité de la gamme de produits de Bio Partner soit visible, que le consommateur puisse en profiter et qu'il puisse faire ses achats en totalité. Il y aura certainement de nombreux ajustements à faire, je suis curieux de voir comment il va évoluer.


Comment la coopération a-t-elle fonctionné?

La répartition des rôles a été décisive. Le concept et le design du magasin ont été créés par l'agence de marketing et design « FE Agentur » en collaboration avec l'équipe de Bio Partner. Mon rôle était de voir comment les idées pouvaient être mises en œuvre de manière significative. J'ai vu de nombreux projets où la répartition des rôles n'était pas aussi claire, ce qui est source de confusion, d'insatisfaction et d'inefficacité. La collaboration au sein de l'équipe de Renaissance a été vive, tournée vers l'avenir et intense. Par exemple, il est vite apparu que nous voulions poursuivre cette combinaison entre l'agriculture et l'industrie. Mais nous avons beaucoup parlé de ce que cela signifiait exactement dans l'aménagement et la décoration du magasin. Il existe de nombreuses façons d'aborder ces questions.


Merci beaucoup pour l'interview et ton enthousiasme, Adi !

Biopartnerladen Kollage Resultat
Entreprise Spécialisé Biologique Renaissance Échanger Gastronomie News